Le monte-escalier

Pourquoi installer un monte-escalier ?

L’installation d’un monte-escalier améliore durablement le quotidien des personnes en perte d’autonomie et limite les risques d’accidents dus aux chutes.
Les chutes sont la première cause de décès accidentel chez les plus de 65 ans. Chaque année 12 000 personnes âgées de plus de 65 ans décèdent des suites d’une chute. Sur près de 400 000 chutes, on estime à 50 000 le nombre de fractures du col du fémur.
Cette installation évite très souvent un déménagement non souhaité.

Quels sont les différents types de monte-escaliers ?

Deux types de monte-escaliers sont disponibles sur le marché.
Les plus courant sont les chaises monte-escalier qui permettent le déplacement d’une personne entre différents niveaux d’une maison ou d’un immeuble.

  • Le monte-escalier courbe
monte-escalier-courbe-1
monte-escalier-courbe-2
monte-escalier-courbe-3
monte-escalier-courbe-4
  • Le monte-escalier droit
monte-escalier-droit-1
monte-escalier-droit-2
monte-escalier-droit-3
  • Le monte-escalier extérieur
monte-escalier-exterieur-1
monte-escalier-exterieur-2
monte-escalier-exterieur-3

Dans certaines situations il est nécessaire de monter l’utilisateur sur son fauteuil roulant.
A ce moment là nous utilisons les monte-escaliers à plate-forme.

monte-escalier-plateforme-1
monte-escalier-plateforme-2
monte-escalier-plateforme-3
monte-escalier-plateforme-4

Quelles aides pour financer un monte-escalier ?

Pour l’achat d’un monte-escalier, vous pouvez bénéficier, sous certaines conditions, de la TVA à 10 % ou à 5,5 % pour les personnes à mobilité réduite et d’un crédit d’impôt de 25 %. De plus, vous avez la possibilité de demander des subventions auprès de votre caisse de retraite, des collectivités locales ou de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’Habitat (ANAH).

  • Pour bénéficier de la TVA réduite à 10% ou à 5,5 % pour les personnes à mobilité réduite, il faut faire faire des travaux d’amélioration, de transformation, d’aménagement ou d’entretien dans une habitation principale ou secondaire dont la construction s’est achevée depuis au moins 2 ans, être propriétaire, locataire ou occuper le logement et enfin faire facturer l’achat et la pose du matériel par un professionnel. À l’issue de son intervention, l’installateur remet à son client une attestation dont il conservera un double comme preuve pour les services fiscaux.
  • Pour bénéficier d’un crédit d’impôt (qu’on soit propriétaire ou locataire d’un logement neuf ou ancien), il faut faire facturer et installer le monte-escalier par une entreprise, que le monte-escalier soit à destination de son logement principal et que l’entreprise fournisse une facture détaillée à joindre à sa déclaration d’impôt. Le montant du crédit d’impôt correspond à 25% de la somme dépensée pour l’achat et l’installation d’équipements conçus pour les séniors ou personnes à mobilité réduite. Cette somme est plafonnée à 5 000 € pour une personne seule, 10 000 € pour un couple et 400 € par personne à charge.
  • Il est également possible de bénéficier de subventions et de crédits. Pour tout renseignement, visitez le site de la Fédération SOLIHA : www.soliha.fr.